Ca sent la campagne mais monsieur Maene se trompe de cible

Publié le mercredi 12 mai 2010

De quoi s’agit-il :

Relativisons tout d’abord, le contournement de Beauraing ne soulagera que très partiellement le trafic transitant par le centre de la ville.

Le contournement soulagera en effet du transit "Route de Givet-Route de Rochefort" mais les camions venant de la route de Winenne et de Bouillon passeront toujours par le centre de Beauraing. Les seuls réels encombrements de circulation aux heures d’écoles seront toujours au rendez-vous, deux fois par jour à Beauraing comme partout ailleurs.

Bref rappel historique :

Il y a 6 ans, le Ministre Foret (MR) refusait pour différentes raisons le permis pour la portion du contournement de Beauraing allant de la route de Dinant à la route de Rochefort. Vingt jours plus tard, son successeur Antoine (cdH) marquait son accord pour celui-ci sans pour autant répondre aux avis défavorables relevés par plusieurs administrations. Ce permis a dès lors fait l’objet d’un recours en annulation au Conseil d’Etat dont l’Auditeur propose sévèrement l’annulation au motif que ce projet a bel et bien des incidences sur l’environnement contrairement à ce que prétendait la motivation du permis.

Entre temps, le Ministre Daerden (PS), en charge des travaux publics, n’a pas prévu les budgets nécessaires à la réalisation du contournement. Faute d’avoir été mis en œuvre dans les 5 ans, le permis est arrivé à expiration en août 2009.

Une nouvelle demande de permis a dès lors été introduite par la commune mais à l’identique du permis contesté au Conseil d ‘Etat. Epinglons que parmi les reproches formulés par rapport au permis de 2004, on retrouve l’absence d’analyse exhaustive du trafic transitant par le centre de Beauraing. Un comble quand même pour une demande de permis de ce genre.

Différents contacts entre les cabinets ministériels, les administrations et le Collège communal de Beauraing ont eu lieu pour trouver une solution et éviter l’enlisement du projet.

Suite à ceux-ci, depuis décembre dernier, le Cabinet du Ministre des Travaux publics Benoit Lutgen (cdH) doit fournir différents éléments en possession de son Administration (dont une étude réalisée par Tractebel et les tracés modifiés) pour permettre la finalisation du contournement dans les plus brefs délais. C’est l’absence de ces documents qui paralyse aujourd’hui le dossier.

Ce 30 avril, le Ministre de l’Aménagement du territoire Philippe Henry a néanmoins décidé de retirer le permis litigieux et d’octroyer une autorisation partielle qui permet de sécuriser juridiquement la partie du contournement déjà réalisée et de réaliser un tronçon complémentaire jusqu’à la ZAE Pâture du Pape.

Cette décision est prise sans préjudice d’un éventuel permis permettant d’achever le projet de contournement sur base d’un tracé accepté par tous.

La leçon de l’histoire :

Dans cette histoire, il y a ceux qui créent des problèmes :
-  André Antoine qui délivre un permis lacunaire et litigieux ;
-  Michel Daerden qui ne débloque pas les budgets pour réaliser ce qui est annoncé ;
-  le collège communal de Beauraing qui réintroduit une demande de permis à l’identique,
-  Benoit Lutgen qui ne transmet pas dans les temps les informations attendues pour pouvoir avancer… Et ceux qui apportent des solutions :
-  Philippe henry accorde un permis juridiquement solide pour la partie du projet qui le permet tout en donnant un signal positif par rapport à l’extension de la ZAE.

Les écologistes de Beauraing considèrent donc comme une chance que les premières phases du contournement bénéficient maintenant d’une régularisation. A force de mettre la charrue devant les bœufs, le contournement aurait pu "simplement" être supprimé et le pont sous la voie de chemin de fer, figurer parmi les travaux inutiles. Une chance pour l’image de la commune que cela ne soit pas le cas.

Face au défi d’aboutir à un contournement utile et raisonné, Ecolo Beauraing s’étonne donc des critiques simplistes sinon mensongères de certains responsables politiques locaux qui sentent davantage la campagne électorale que la volonté de chercher de réelles solutions.

Pour la locale Ecolo de Beauraing,

Jules Vandeloise, Dominique Testaert et Michel Thomas